Problème récurrent chez les femmes, les oignons du pied sont souvent méconnus du public au même titre que les alternatives de soins qui s’offrent actuellement. L’on sait aujourd’hui que l’hallux valgus est évolutif, cependant il est possible de limiter sa progression par un traitement adéquat. Adopter de bonnes habitudes peut également vous aider à soulager vos douleurs. Découvrez comment prendre soin de vos pieds et de vos hallux valgus en 3 points.

 

Le choix du confort : un point essentiel


Chaussures et pieds sensibles ne font pas souvent bon ménage. Si les souliers ont été inventés par nos ancêtres pour protéger nos pieds, les standards de la mode contemporaine vont souvent à l’encontre de ce principe puisqu’ils sont loin d’être adaptés à leurs anatomies.

 

En font partie, les talons hauts et les bouts pointus reconnus pour augmenter l’incidence de l’hallux valgus. Vos pieds ont besoin d’espace et d’un soutien équilibré. Et choisir des modèles souples et larges à l’avant-pied est essentiel pour limiter l’évolution de vos oignons. Caroline Macaron a pensé à toutes les femmes concernées en créant une collection adaptée et ultra-féminine.

 

Les soins conservateurs


Ralentir la progression de l’hallux valgus passe aussi et avant tout par un traitement conservateur. Ces soins peuvent également éviter d’éventuelles complications comme des infections ou des problèmes de peau. Consulter le plus tôt possible est donc primordial.

 

Le port de chaussures spécifiquement adaptées peut parfois suffire pour faire disparaître les douleurs au premier stade de l’hallux valgus. Néanmoins, le port d’orthèses plantaires est souvent recommandé pour rééquilibrer les appuis du pied, notamment pour les pieds plats.

 

Par ailleurs, le podologue peut vous prescrire suivant votre cas de petits appareillages destinés à protéger l’avant-pied des frottements ou à corriger le valgus :

  • Des orthèses protectrices (pour l’oignon, les cors ou les durillons)
  • Des orthèses correctrices (pour limiter ou réduire les déformations)
  • Des écarteurs (diurnes ou nocturnes) à placer entre le gros orteil et l’index

Ces traitements suffisent en général pour soulager les douleurs liées aux oignons du pieds. Le cas échéant, la chirurgie peut éventuellement être envisagée mais dans la plupart des cas, elle n’est conseillée par les spécialistes qu’en dernier recours.

 

Les bons gestes pour prendre soin de ses pieds


Pour compléter ces soins, il est conseillé de faire régulièrement des exercices. Normalement prescrits par le podologue, ils consistent à renforcer les muscles des avant-pieds et à assouplir le tendon du gros orteil ainsi que la capsule articulaire. De même, se masser profondément les pieds est vivement recommandé pour déstresser la voûte plantaire. Enfin, un passage régulier chez un pédicure ne fera que du bien à vos pieds !