Bonjour Agnès, parlez-nous de vous !

 

J’ai 46 ans, mariée depuis 18 ans et nous avons 2 garçons de 14 et 17 ans. Depuis 20 ans je travaille  au sein des services généraux dans un grand groupe international. Passionnée de gastronomie, de voyages et de yoga je passe aussi mes weekends à cuisiner et à faire du shopping principalement sur internet… 

 

Le 9 mars 2016 vous avez acheté votre première paire de Caroline Macaron: Bavarois. 

Qu’est-ce qui vous a donné confiance en nous ?

 

Adorant les chaussures j’ai depuis toute jeune consacré mes cadeaux de Noël ou mes premiers salaires à  acheter de nombreuses paires qui me faisaient rêver mais qui avec le temps n’ont pas arrangé mes hallux valgus… Etant diabétique l’opération des hallux valgus m’est fortement déconseillée et quand je vous ai découvert je me suis dit que peut être enfin j’avais trouvé la solution à mon problème. Votre propre histoire ressemblait tellement à la mienne et la fabrication artisanale de chaussures de qualité associée au respect de vos collaborateurs m’a tout de suite interpellée.

 

Aujourd’hui, vous avez 8 paires, qu’est-ce qui vous plait tant dans nos chaussures ?

 

Tout me plait dans vos chaussures, avant tout le confort, on croirait enfiler des pantoufles, le fait que je puisse y insérer mes semelles orthopédiques sans aucune gêne, la qualité des matériaux utilisés, la stabilité et la cambrure parfaitement adaptée et surtout le fait qu’elles soient toutes jolies… Adieu les chaussures orthopédiques qui en plus de ne pas être esthétiques n’étaient pas toujours confortables (et j’en ai essayé !!!) En plus mon mari est ravi, j’ai fait du tri dans mon placard en donnant mes 150 paires pour ne garder que les vôtres.

 

Qu’est-ce qui vous gênait le plus avec vos anciennes chaussures ?  

 

La gêne ressentie dans mes anciennes chaussures qu’elles soient de marques connues ou inconnues était surtout au niveau de l’hallux valgus qui frottait contre le cuir ou le tissu et il m’arrivait parfois de devoir les enlever discrètement au bureau pour masser mon pied, me demandant comment j’allais pouvoir les remettre. Quant aux chaussures dites adaptées, hormis le fait qu’elles n’étaient pas très « glamour », elles étaient souvent larges sur toute la longueur du pied et je les perdais…et c’est sans parler du mal de dos que cela occasionnait…

 

Qu’avez-vous envie de dire aux femmes qui hésitent à acheter leur première paire de Caroline Macaron ?

 

N’hésitez plus, foncez !! Faites comme moi, commencez par une paire et vous ne pourrez plus vous en passer, vous attendrez très vite avec impatience les prochains modèles…. 

 

Faites comme Agnès et décidez aujourd'hui ne plus jamais avoir mal aux pieds en commandant votre première paire de Caroline Macaron dans notre e-boutique.

 

A très vite !